Array ( [0] => Népal [1] => Guatemala [2] => Laos [3] => Pakistan [4] => Maison de Seiha au Cambodge [5] => Burkina Fasso ) don humanitaire pour un orphelinat au Cambodge

La maison des enfants de Seiha au Cambodge.

Au Cambodge 9500 enfants de moins de 18 ans vivent aujourd’hui dans 258 orphelinats dénommés « centre d’accueils »

1900 enfants ont plus de 18 ans et y vivent toujours faute de formation pour leur offrir un métier.

Beaucoup de ces enfants sont abandonnés ou amenés dans ces centres car les parents ont d'énormes difficultés (manque d’argent, décés, maladies, prison...).

Le centre d’accueil « la maison des enfants de Seiha » est dirigé par une directrice cambodgienne Seiha et une directrice adjointe française, Nathalie .Ce centre accueille 37 enfants de 1 à 19 ans dans la banlieue de Phnom Penh.

Cinq personnes travaillent au centre en permanence et des volontaires français donnent bénévolement leur concours sur place pour des séjours de 1 mois à 1 an.

Le centre apporte aux enfants l’hébergement, la nourriture, l’hygiène, la scolarisation et la santé.

 

Le centre comprend un réfectoire, une cuisine, 4 chambres (filles et garçons séparés), une salle de cours, un bureau, une infirmerie, une bibliothèque, un potager et des poulaillers.

2018     Sirius a donné 1000€ pour le soutien scolaire des enfants.

2019      Sirius poursuit son action et donne 2000€ pour le logement de quatre étudiants pour suivre les cours à l'université de Pnom Penh,car grâce au soutien scolaire ils ont réussis leur Bac à laureat.

2020  Sirius donne 1000€ pour participer au frais de logement des quatre etudiants méritants.

Quatre membres de Sirius parrainent à titre personnel un enfant de l’orphelinat.

2021  Sirius donne 1000€ pour participer à l'achat de matelas pour les lits des enfants

Quelques nouvelles du travail accompli (Mars 2020)

(extraits d'un rapport d'étape DEC :Nathalie ,Anne-Marie)

Comme chaque année, c’est avec une grande joie que nous retrouvons les enfants de la maison de Seiha. Notre joie est à la hauteur de l’accueil qu’ils nous ont réservé.

Cette année, beaucoup de jeunes enfants sont arrivés au centre et des grands l’ont quitté pour suivre leurs études supérieures à Pnom Penh ou entreprendre une formation professionnelle.

Pendant les 3 semaines, nos actions ont été diverses et variées.

 

TRAVAUX D’ENTRETIEN

Les fortes pluies et le soleil détériorent rapidement les peintures extérieures et le passage régulier de 40 enfants laisse des traces sur les murs des chambres.

  • Peinture :
    • Les 4 grandes chambres des enfants.
    • La maison du gardien.
    • L’encadrement de toutes les moustiquaires des fenêtres.
  • Remise en état des lave-mains près du réfectoire.
  • Entretien et nettoyage de tous les ventilateurs du centre.
  • Lavage des doudous des petits.
  • Remplacement de tous les oreillers et taies du centre.
  • Nettoyage et désinfection des toilettes.

 

 

EVALUATION DES ENFANTS

Avec l’aide de Bopha (notre interprète bénévole franco-cambodgienne), chaque enfant a bénéficié d’une évaluation scolaire en

  • Khmer : écrit et lu.
  • Anglais : écrit et lu.
  • Mathématique.

Cette évaluation a été l’occasion de vérifier leur acuité visuelle (2 enfants ont un rendez-vous chez un ophtalmo pour un diagnostic plus approfondi), ainsi que leur adaptation à la vie du centre : une petite fille est repartie chez sa grand-mère, elle ne voulait pas rester à la maison de Seiha, malgré un dialogue maintes fois renouvelé, beaucoup de pleurs, maux de ventre et refus scolaire. Retournant chez sa grand-mère cette petite est déscolarisée et à 10 ans, elle travaillera aux champs !

 

Cette évaluation scolaire nous a permis de mesurer l’évolution des enfants : certains ont énormément progressé et récupéré leur retard scolaire, et ceci grâce à leur assiduité à l’école et aux cours de soutien organisés au centre depuis maintenant 2 années scolaires.

Un groupe de garçons pré-adolescents est encore en difficulté surtout en Khmer. A partir de début mars est mis en place un cours de Khmer de 1 h 30 par semaine.

Les petits de l’école maternelle ont bien évolué, Song les connait bien.

 

CARNET VACCINAL

Le point des vaccins a été fait, les plus jeunes arrivés cette année ne sont pas vaccinés contre la polio, le tétanos.

Nous avons pris contact avec l’Institut Pasteur de Pnom Penh qui doit nous fournir ces vaccins. Lors de notre séjour, l’Institut n’avait pas la quantité suffisante pour démarrer cette vaccination !! 3 injections par enfant à 1 mois d’intervalle pour 10 enfants. C’est un dossier à suivre et à mettre en place malgré le coût élevé que cela représente.

 

ACHATS POUR LE CENTRE

  • Nous avons renouvelé et complété le matériel pédagogique de l’école maternelle (cahiers d’écriture, coloriages, abécédaires khmer et anglais.
  • Renouvellement des oreillers et taies de chaque enfant soit 40 au total.
  • Matériel de ménage et d’entretien (balais – seaux – éponges – essuie-main).
  • Achat de nécessaire de toilette aux derniers arrivés.

 

ANIMATION

Pour les petits mais souvent des plus grands se joignaient à nous pour :

  • Coloriage – gommettes.
  • Guirlandes en papier crépon.
  • Puzzles
  • Grenouilles sauteuses.
  • Atelier peinture.
  • Déguisement.

Des moments plus forts ont ponctué notre séjour :

  • Rappel sur l’hygiène dentaire et lavage des mains avec démonstration.
  • Une sortie piscine au Water Parc de Phnom Penh.
  • Goûter d’anniversaire de Lene et Thep.
  • Une crêpe partie.

 

SOLIDARITE AVEC LE VILLAGE DE ROKAKPUS

Village où se situe le centre. Nous avons distribué à 10 familles en grande précarité 25 kg de riz, 4 paquets de vermicelle sauce soja et produits d’hygiène.

 

PROJETS

Notre venue est l’occasion de faire le bilan de nos actions et d’en projeter d’autres :

  • Nous souhaitons poursuivre notre soutien aux 4 étudiants l’an prochain et de permettre aux 2 lycéens qui passent leur bac en fin d’année de poursuivre des études supérieures, s’ils le souhaitent.
  • Continuer les cours de soutien de khmer, anglais et math au centre. Il est à noter que quelques enfants du village viennent suivre ces cours.
  • Le budget électricité pour le centre est très onéreux (120 € par mois), en sachant que la nuit l’électricité est coupé : les enfants n’ont donc pas de ventilateur dans les chambres. La pose de 9 panneaux solaires permettrait de rendre le centre autonome en électricité et amener un confort supplémentaire. Le devis s’élève à 5 480 $.

 

 

EN CONCLUSION

Nous rentrons en France contents du travail réalisé et avec des projets en tête.

La période de confinement terminée, nous nous mettrons à la recherche de subventions.

 

Nous comptons sur vous et nous vous en remercions par avance.

 

INFORMATIONS DERNIERE MINUTE

Au Cambodge, les écoles, collèges, lycées, universités sont fermés depuis le 19 mars. Les enfants restent confinés au centre, ils n’iront pas dans leur famille (pour ceux qui en ont une) pour le nouvel an Khmer.

Seiha et toute l’équipe a renforcé le contrôle des mesures « barrière ».

Aucun enfant sort du centre et personne n’y pénètre.

L’approvisionnement alimentaire est déposé à l’entrée du centre.

Souhaitons courage à tout le monde.

 

 

Quelques mots des responsables de la maison d'accueil

(4 Juillet 2018)

"Bonsoir à tous les membres de l’Association SIRIUS,

 Vous nous avez adressé un don par virement pour l’association Développement Enfance Cambodge

Tous les enfants du centre de Seiha (Développement enfance Cambodge) vous remercient chaleureusement pour votre geste particulièrement généreux.

Cette participation nous permettra de renforcer le soutien scolaire qui rentre dans nos objectifs prioritaires.

Nous ne manquerons pas de vous informer de nos futures actions.

Très cordialement"

Nathalie et Seiha

 

Adresse

SIRIUS
6 Place de l'Eglise 30250
Souvignargues France

Contacts

Email : sirius.asso@gmail.com


Tél : 

 + 33 4 66 28 88 88